• Le conseil municipal 2014

    Le conseil municipal au 28 mars 2014

     

    Le conseil municipal 2014

     

    Pour lire l'article de l'impartial du 03.04.2014

    Cliquez ICI

     


    votre commentaire
  • Le prochain Conseil municipal de Romilly sur Andelle

    se réunira

     à l’Hôtel de ville le jeudi 17 avril 2014

    à 20h30

     (Salle du Conseil)

     Ordre du jour :

              

         1) Approbation du compte-rendu de la séance du vendredi 28 mars 2014.

                                            2) Vote du budget primitif 2014

                                            3) Cession d'une bande de terrain chemin du Calvaire.

                                            4) Autorisation de crédits en cas d'ouverture d'une 7ème classe maternelle.

                                           5) Communications et informations.

                                             


    votre commentaire
  • Remerciements Elections municipales 2014

      Dimanche, les Romilloises et les Romillois nous ont accordé leur confiance, nous permettant ainsi à Muriel BEZIEL et moi-même d’être élu au Conseil municipal de Romilly sur Andelle.

         Je souhaite remercier les électrices et les électeurs Romillois, et tout particulièrement ceux et celles qui par leur vote ont choisi notre projet.

         J’adresse mes remerciements à toute mon équipe que j’ai eu l’honneur de conduire, pour sa confiance, son implication dans la campagne.

         Je veux avoir une pensée pour celles et ceux qui ont œuvré dans l’ombre et m’ont épaulé jusqu’à ce jour.

         Je félicite Jean- Luc Romet et son équipe pour le respect de cette campagne sérieuse et très démocratique.

         Dès maintenant, étant élus nous nous consacrerons, Muriel et moi-même à cette mission que vous nous avez confiée afin d’être à la hauteur des espérances de chacun.

       Notamment, nous veillerons à ce que l’équipe de Mr. Romet tienne les engagements communs que nous avions pris durant la campagne.

         Nous vous informerons sur la vie de notre commune, sur les choix pris par le conseil Municipal et nous ne manquerons pas de vous demander votre avis.

     Alain ROBERT – Muriel BEZIEL

    Coût de ces remerciements diffusés dans l'impartial: 54,00 € TTC


    votre commentaire
  • RESULTAT FINAL

    Election Municipales du 23.03.2014

     

    Nombre

    % Inscrits

    % Votants

    Inscrits

    2 312

     

     

    Abstentions

    736

    31,83

     

    Votants

    1 576

    68,17

     

    Blancs ou nuls

    53

    2,29

    3,36

    Exprimés

    1 523

    65,87

    96,64

     

    Liste conduite par

    Voix

    % inscrits

    % exprimés

    Sièges au conseil municipal

    Sièges au conseil communautaire

    M. Jean-Luc ROMET (LDVG)

    958

    41,44

    62,90

    19

    6

    M. Maurice JACOB (LDVD)

    312

    13,49

    20,49

    2

    0

    M. Alain ROBERT (LUMP)

    253

    10,94

    16,61

    2

    0

     

    Liste conduite par

    Elu(es) au conseil muncipal

    Elu(e) au conseil communautaire

    M. Jean-Luc ROMET (LDVG)

    1. M. Jean-Luc ROMET

    Oui

    2. Mme Pascale GERARD

    Oui

    3. M. Didier HOUSSAYE

     

    4. Mme Valérie DELABRIERE

     

    5. M. Frédéric VIEUX

    Oui

    6. Mme Dominique DAVID

    Oui

    7. M. Xavier CHIVOT

     

    8. Mme Marie-Thérèse LANGLET

     

    9. M. Patrice ADAM

    Oui

    10. Mme Nadia ABDELAZIZ

    Oui

    11. M. Bernard HURAY

     

    12. Mme Pascale BIVILLE

     

    13. M. Pierre CHIAPELLO

     

    14. Mme Josette PALIER-LEBRETON

     

    15. M. Detlef KÜHN

     

    16. Mme Aurélie BIERRE

     

    17. M. Alain DULONDEL

     

    18. Mme Monique MASSELIN

     

    19. M. Guy DUPUIS

     

    M. Maurice JACOB (LDVD)

    1. M. Maurice JACOB

     

    2. Mme Monique POREE

     

    M. Alain ROBERT (LUMP)

    1. M. Alain ROBERT

     

    2. Mme Muriel MACHET

     


    votre commentaire
  • La sécurité

         Notre hebdomadaire « l’impartial » a programmé et demandé aux candidats de se poser des questions sur différents thèmes. (Les finances, le logement, l’économie et la sécurité). Cette semaine, dernières questions sur la Sécurité.

     l’impartial du jeudi 20 mars 2014

      

     Questions de Jean-Luc ROMET à Alain ROBERT :

     1) - Que prévoyez vous comme mesures pour améliorer le sentiment de sécurité des habitants lors des six prochaines années ?

     Alain ROBERT :  Les dommages ou incivilités subis sont toujours très marqués pour les personnes qui les subissent. Pourtant, vous avez raison d’évoquer le sentiment de sécurité, qui est une donnée plus subjective, mais bien réelle et à prendre en considération. En effet, la sécurité est un droit absolu, et l’Etat en est garant (par l’intermédiaire du Maire, qui le représente dans ses pouvoirs de Police ou la Gendarmerie). Le sentiment de sécurité repose lui sur la perception que la prévention et l’accompagnement des victimes sont suffisants.

          La prévention : elle passe sans doute par la présence plus affirmée de la Police Municipale auprès du public ou de la population plus sensible et plus touchée, elle passe également par la sensibilisation de tous, et notamment dans l’incitation à l’entraide et la solidarité entre voisins notamment.

         L’accompagnement des victimes : chacun vivant les dommages subis d’une manière différente, le pire est sans doute de banaliser ou minimiser ce que peuvent avoir ressenti les victimes. Prendre en compte leur sentiment à cet égard permet de le relativiser et d’apaiser leur crainte. Cet accompagnement des victimes est pris en charge dans le cas de délits ou crimes. (Associations auprès du Tribunal pénal). Pour les incivilités, une formation des policiers ou des employés municipaux sur ces aspects pourra améliorer la prise en charge et donc ce sentiment de sécurité.

      2) Qu’entendez vous par réorganisation de la police municipale ?

          Alain ROBERT : Nous n’avons pas évoqué de réorganisation de la police municipale. Nous avons deux employés communaux qui sont sous la responsabilité directe du Maire, qui nous paraît suffisant aujourd’hui, d’autant, encore une fois, que Romilly relève du secteur de la Gendarmerie. Ce sont sans doute les missions, la formation, ou l’accompagnement qui peuvent être revus pour être améliorés, pour justement, améliorer le sentiment de sécurité.

     

    Question de Maurice Jacob à Alain ROBERT : 

         Ne dit-on pas que la sécurité c’est l’affaire de tous. Le maire est un officier de police judiciaire avec peu de pouvoir. Il existe des moyens d’information de jour comme de nuit. Un policier municipal réside à 80km de notre commune avec des horaires à la carte.

          Persistez-vous à maintenir un état de protection selon l’ordre établi par la municipalité actuelle ?

         Alain ROBERT:  Cet employé municipal est tenu aux horaires de son contrat de travail, lequel le protège. En dehors de ses horaires de travail, il nous est interdit de nous intéresser à sa vie privée si celle-ci ne nuit pas à l’exercice de sa fonction au moment où il l’exerce. Si les horaires sont aménagés expressément pour son intérêt au détriment des besoins de la commune, on peut légitimement revoir ces horaires.

          Pour ce qui concerne le « peu de pouvoir » du Maire, en matière de Police, il nous paraît essentiel de compter davantage sur la Gendarmerie qui dispose de moyens bien plus performants pour sécuriser les habitants, enquêter ou arrêter les délinquants.

     http://www.limpartial-andelys.fr/

     Vous pouvez lire les réponse dans « L’impartial » du 20.03.2014 N° 7481

      cliquez  Copie impartial en PDF

    -----------------------------------------------------------------------

     Questions d’Alain ROBERT à Jean Luc Romet : 

     1) -  Les thèmes ont été choisis par l’Impartial, et ne correspondent pas forcément à l’ordre de nos priorités. A Romilly, la sécurité, comme le tourisme, sont des thèmes évoqués de temps à autre, et tout le monde l’admettra, après les autres thèmes. Toutefois, l’accroissement de population génère quelques troubles, des incivilités, et parfois un peu plus grave. Il est important de ne pas nier ce que cela occasionne à ceux qui les subissent. En même temps, il faut reconnaître que Romilly ne souffre pas de débordement. Il nous semble que la proximité, la convivialité, et l’implication du plus grand nombre est le meilleur atout.

         Ne pensez-vous pas que nous lutterons bien mieux contre les incivilités et petites délinquances et améliorant la prévention ?

     2) - Les cambriolages et les délits sont du ressort de la Gendarmerie Nationale, qui intervient à la demande des victimes ou de l’Officier de Police Judiciaire que le Maire est de droit. Afin de faire mieux connaître l’étendue des incivilités, contraventions, délits à la population, il pourrait être utile de solliciter régulièrement les statistiques à la Brigade de gendarmerie, et les communiquer dans le bulletin de Romilly, avec celles des ASVP. La connaissance de ces informations et le conseil des professionnels nous permettraient de prendre la mesure des besoins, et les décisions en concertation avec les Romillois.

          Pensez-vous utile de tenir une comptabilité semestrielle de ces faits actes de délinquance ?

     -------------------------------------------------------------

     Questions d’Alain ROBERT à Maurice Jacob :

     1) - Vous avez été Maire et avez donc eu à gérer des incivilités, dégradations ou autres petits et grands délits. Vous avez recruté deux Agents de Surveillance de la Voie Publique. Nous lisons aujourd’hui que vous pensez qu’ils ont mieux à faire que « surveiller les traversées des écoliers ».

             Quelles sont les démarches et missions que vous comptez confier aux forces de l'ordre qui ne sont pas réalisées aujourd’hui ?

     2) - La sécurité et la délinquance sont des thèmes peu fréquemment évoqués par les Romillois, mais qui prennent beaucoup d’ampleur par ceux qui ont subi les incivilités et la délinquance. Il nous semble que ce n’est pas tant la fréquence que l’importance qu’y portent les victimes qui est à prendre en considération. La Gendarmerie et les ASVP se répartissent les interventions en fonction de la nature et la gravité des actes.

           Comment pensez-vous peser plus auprès de la Gendarmerie sans lien hiérarchique, et pour quel résultat souhaité ?

     http://www.limpartial-andelys.fr/

     Vous pouvez lire les réponse dans « L’impartial » du 06.03.2014 N° 7481

     cliquez  Copie impartial en PDF


    votre commentaire
  •     ÉLECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES

    DES 23 ET 30 MARS 2014 

     

    ● Attention ! Les modalités électorales changent pour notre commune

    Attention !

    Les modalités électorales changent pour notre commune. La réforme des scrutins nous touche puisqu’elle concerne les communes de 1000 habitants et plus

     Nous devons donc intégrer de nouvelles règles

                   - parité homme femme sur les listes de candidats.
                   - pièce d’identité obligatoire pour pouvoir voter.
                   - scrutin de liste bloquée entraînant la fin du panachage et du raturage.
                   - double suffrage : élection simultanée des conseillers municipaux et des conseillers communautaires.

     Ce qu’il faut retenir

         Une pièce d’identité obligatoire

          Pour pouvoir voter vous devrez présenter obligatoirement une pièce d’identité (carte d’identité, passeport, …)   + d'infos : http://alain-robert-romillysurandelle.eklablog.com/justification-d-identite-a105028840

          Contrairement à une idée reçue, la présentation de la carte d’électeur n’est pas indispensable pour pouvoir voter mais vivement recommandée pour des raisons d'organisation pratique.

          Si vous avez égaré la vôtre, pas de soucis : vous pourrez voter en présentant uniquement votre pièce d’identité.

     Double suffrage

     Élections municipale et intercommunale en une seule fois. 

         Pour la première fois, et avec le même bulletin de vote, vous élirez simultanément les conseillers municipaux ainsi que les conseillers communautaires  qui représenteront Romilly sur Andelle à la Communauté de Communes de l'Andelle (CdCA).

     Plus de panachage, ni de raturage

         Contrairement aux élections municipales antérieures vous ne pourrez plus ni ajouter de nom(s), ni en retirer :

          Le panachage et le raturage sont donc désormais interdits.

          Vous votez pour deux listes (municipale et communautaire)  non modifiables.

          Un nom rayé ou ajouté = un bulletin nul dans sa totalité. 

      Vote par procuration

          Le vote par procuration permet à un électeur de se faire représenter au bureau de vote, le jour du scrutin, par un autre électeur de son choix auquel il donne mandat de voter en son lieu et place.  

     + d'infos :    http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Vote-par-procuration

    ----------------------------------------------------------


    votre commentaire
  • La (ZAE) Zone d’Activité Economique de Romilly sur Andelle

          l’hebdomadaire « l’impartial » du 27.02.2014 à publié un article sur la ZAE (Zone d'Activité Economique) du château d'eau.

         Pour suivre la réponse de la liste « Agir pour Romilly sur Andelle » conduite par Alain ROBERT,  

    Cliquez ICI en P.D.F.

     

    ● Zone d’Activité Economique de Romilly

     


    votre commentaire
  • ● L'impartial en parle le 13.03.2014 "Vie économique"          Vie économique

          Notre hebdomadaire « l’impartial » a programmé et demandé aux candidats de se poser des questions sur différents thèmes. (Les finances, le logement, l’économie et la sécurité). Pour la semaine prochaine, « la sécurité ». 

    Pour l’impartial du jeudi 13 mars 2014

    Questions de Jean-Luc Romet à Alain ROBERT: 

     1) Que prévoyez vous pour le développement de l’emploi lors des six prochaines années ?

          1) - Alain ROBERT : La structure des bassins d’emplois a profondément évolué ces dernières années et sans compter le développement du télétravail, c’est dans de grandes zones ou bassins d’emplois que viennent s’agréger les nouvelles entreprises et créateurs d’emplois. En effet, les entreprises recherchent désormais à s’installer en proximité immédiate des grands réseaux de transport (autoroutes, train etc…) et savent en outre qu’elles peuvent y trouver plus facilement de la main d’œuvre qualifiée.

      Enclavée, la Vallée de l’Andelle a en plus un retard difficile à compenser pour concurrencer les grandes zones de Val de Reuil, de Rouen ou d’Elbeuf.

      Pourtant, Romilly a une vraie chance de se trouver en proximité rapide de ces bassins d’emplois, et l’arrivée de la zone tri modale ou du contournement Est de Rouen appuie ce raisonnement.    

      Aussi, tout en ayant à cœur (nous le verrons dans la deuxième réponse) d’accueillir au mieux les entreprises, il nous paraît beaucoup plus efficace, solide et pérenne de faciliter l’accès à ces bassins d’emplois aux Romillois. L’investissement en transports en commun sera plus pertinent pour assurer à nos habitants l’accès au travail plutôt que de redouter le départ d’entreprises et la fragilisation des employés licenciés. Nous proposerons d’améliorer et développer le transport vers Pîtres, Alizay, Val de Reuil et les connections aux réseaux de la Métropole.

     2) Comment allez vous enrayer la perte de nos petits commerces de proximité ?

          2) - Alain ROBERT : A entendre les Romillois, voici encore une question essentielle qui préoccupe la majorité de nos habitants. La vie du village, c’est avant tout sa vie économique et commerçante. Comment pouvons-nous accepter ce déclin comme une fatalité ?

          Il faut une réponse forte et constructive. La situation est suffisamment grave pour que l’on n’aspire pas à sortir des solutions rapides de la manche. Elle nécessite une implication réelle et un travail en profondeur. Nous instituerons un élu référent qui dirigera un comité économique.

          Ce référent sera formé, informé auprès de toutes les institutions concernées (Chambre de commerce, chambre des métiers, Conseil Général, Conseil Régional, Pôle Emploi, Préfecture etc. …) et sera le relais de ces informations et aides auprès des commerçants, mais également artisans et entreprises.

          Soucieux et compréhensifs de leur contraintes et problématiques, il sera chargé de leur apporter les informations et aides qu’ils n’ont pas le temps de collecter seuls.

          Le comité économique siègera 3 ou 4 fois dans l’année, et comprendra la commission économique de la mairie, y compris le référent, les artisans, commerçants et entreprises, ainsi qu’à tour de rôle, des intervenants des structures professionnelles concernées et compétentes.

          Nous ferons participer nos commerçants à l’élaboration des projets, des recherches de solution, les inciterons à se former et à organiser des évènements ; et nous mettrons en œuvre avec eux le travail de réflexion sur le réaménagement du centre de Romilly sur Andelle.

     Question de Maurice Jacob à Alain ROBERT :

          Elle dépend aussi de la loi SRU dans notre PLU. Elle dépend aussi d’une compétence obligatoire de la communauté de communes de l’Andelle. Plus proche de notre commune, l’aménagement d’un centre ville est aussi un enjeu économique de proximité. J’aimerais connaitre votre avis sur l’évolution que vous entendez donner aux Romillois ?

        1) - Alain ROBERT : L’aménagement du centre-ville est au cœur des préoccupations, mais également des ambitions des Romillois. Au sein de l’engagement de ne pas augmenter des impôts, nous lancerons un grand travail de consultations et de recueil des avis des Romillois pour initier ce projet. Les idées sont nombreuses, et les possibilités encore assez importantes pour ces aménagements, Romilly ayant la chance d’avoir une densité raisonnable en centre-ville.

          A titre indicatif, nous devrons nous inspirer des villages qui ont réussi leur réaménagement, comprendre les causes de ceux qui ont échoué. Par exemple, on sait qu’il faut un accès facile au stationnement, un stationnement suffisant, et des commerces plutôt regroupés. Mais on sait que si c’est nécessaire, cela ne suffit pas toujours… Il faut d’autres éléments, comme une dynamique, une volonté commerciale, une communication efficace : tant d’aspects qui relèvent de la compétence de professionnels que nous consulterons pour faire réussir le retour d’un centre commerçant et artisan dans Romilly sur Andelle.

          Nous avons choisi la concertation sur ce sujet pour demeurer en cohérence avec l’instauration d’un comité économique, ainsi que de notre volonté de solliciter beaucoup plus et( surtout pour les projets importants) tous les habitants de Romilly.

     http://www.limpartial-andelys.fr/

    ---------------------------------------------------------------------------

      Vous pouvez lire les réponse dans « L’impartial » du 13.03.2014

    N° 7480   cliquez  Copie impartial en PDF

     

     Questions d’Alain ROBERT à Jean Luc Romet :

     1) - Romilly est une commune enclavée géographiquement et administrativement. A côté de ces inconvénients dont elle peut faire de vrais atouts pour demeurer un village semi rural fier de conserver son environnement exceptionnel, elle a la chance et l’opportunité de profiter de bassins d’emploi qui se trouvent très proches : La Métropole, Tourville, La CASE, l’A13, la future zone tri-modale, et zones qui vont naître aux sorties du barreau vers l’Eure et du contournement Est de Rouen. En connectant Rommily à ces bassins d’emploi, les Romillois auront accès aux emplois plus facilement.

         Ne pensez-vous pas que le développement des transports en communs de Romilly vers les réseaux de transports voisins et les bassins d’emploi serait la voie la plus efficace pour donner accès au travail aux Romillois ?

        2) - Vous avez procédé au déclassement du terrain agricole des terrains de l’Epinette qui ont été vendus à la Communauté de Communes. Compte tenu du recul que nous avons sur les 2 ZAC (Charleval et Bourg Beaudouin), des montants investis et du retour (lots vendus, prix de vente, création nette d’emplois), il semble nécessaire d’auditer l’intérêt économique de ces projets. Val de Reuil a une offre dynamique très efficace, la zone tri-modale va générer de grandes zones et bassins d’activité qui vont se trouver sur les artères à grandes circulation. Nous nous demandons pourquoi les entreprises viendraient dans notre secteur enclavé, alors qu’ils auront des propositions de terrains plus faciles d’accès et en grandes quantités à moins de 10 kilomètres de chez nous. Permettre aux Romillois de s’y rendre plus facilement nous apparaît bien plus pertinent.

    Pensez-vous que l’aménagement de ZAC, en concurrence avec celles de la CASE permettra une création nette d’emploi en rapport avec les investissements et impôts que cela nécessite ?

     Questions d’Alain ROBERT à Maurice Jacob :

     1) - Vous connaissez très bien les institutions locales , syndicats et Communauté de Communes, Conseil Général, et la difficulté de peser pour faire entendre les intérêts des Romillois. Notamment, il s’avère souvent que les décisions soient prises plus par affinités politiques que par pertinence pour les administrés, ce qui a pour conséquence leur désintérêt pour cette nouvelle institution à qui sont donnés de grands moyens. Notamment, nous voudrions peser sur la Communauté de Communes pour que le transport en commun permette aux habitants de la Vallée, dont les Romillois, de circuler facilement sans voiture, et d’accéder aux bassins d’emploi et réseaux de transport voisins. La modification des tracés, l’augmentation des rotations, la création de lignes nécessite le concours de ces institutions.

     Si vous partagez notre point de vue sur la nécessité d’améliorer le transport en commun dans la Vallée de l’Andelle, comment envisagez-vous de faire peser Romilly au sein de ces institutions ?

     2) - Romilly perd ses commerçants, ses artisans ont des difficultés, et chaque mois, on redoute le départ d’une entreprise vers des cieux plus fonctionnels. Le centre-ville de Romilly perd son attractivité, et les faibles démarches réalisées ne permettent pas d’espérer une amélioration si rien n’est profondément changé. Nous désignerons un élu référent pour le secteur économique, qui sera formé, et mis en contact avec toutes les institutions (Chambre de commerce, Chambre des métiers, Conseil Général, CAF, BPI etc….) qui lui permettront de collecter et restituer toutes les informations sur les moyens, aides et projets qui seront utiles à nos commerçants, artisans et entreprises. Il tiendra un Conseil Economique par semestre. Il aura également en charge l’étude du réaménagement de Romilly autour d’une halle. La vie sociale et économique de Romilly est essentielle au bien-être de ses habitants. Il faut changer radicalement nos approches des problèmes pour trouver des solutions nouvelles et efficaces.

          Etes-vous d’accord pour faire de l’économie, du soutien aux commerçants, artisans et entrepreneurs la priorité du début du prochain mandat ?

     Vous pouvez lire les réponse dans « L’impartial » du 13.03.2014

    N° 7480  cliquez  Copie impartial en PDF

       

     


    votre commentaire
  • L'affiche de l'equipe "Agir pour Romilly sur Andelle"

     

    ● l'affiche "Agir pour R omilly sur Andelle"

     


    votre commentaire
  • Aujourd’hui début de la campagne des municipales

     

     Le récépissé définitif nous a été accordé

    Cliquez sur la lettre

      

    ● Début de campagne municipale 2014

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique